Comme sur de nombreuses V Max, mon moteur a tendance à blanchir au niveau des culasses, ainsi que sur les carters du bas moteur. Un premier essai de peinture en bombe résistante au carburant s’est avéré être un échec. En effet au bout de quelques mois la peinture a commencé à se fendre sous l’effet de la chaleur, un démontage du moteur du cadre s’avérait donc nécessaire afin de le décaper et de le repeindre plus sérieusement. Il s’avérera qu’il m’a été quasiment impossible de trouver une peinture facilement applicable, résistante à la chaleur et aux hydrocarbures, brillante et surtout ne nécessitant pas l’ouverture du moteur pour peindre les pièces séparément. C’est pourquoi j’ai décidé de laisser le moteur brut d’aluminium.
Démontage du moteur sur VMAX de 1991

 


Avant d’effectuer la dépose du moteur il faut d’abord faire un peu, voire beaucoup de place au niveau de l’atelier pour y entreposer tout ce qu’on va démonter et pour sortir le moteur lui-même. Un petit chariot à roulettes est indispensable, ainsi que 2 crics hydrauliques.

S’assurer aussi que l’on possède des outils de très bonne qualité et du dégrippant puissant pour démonter les échappements.


le démontage

En premier, démonter tout ce qui est fragile, genre écope latérale, faux réservoir, garde boue, etc…

Débrancher ensuite la batterie, ce qui oblige à déposer la selle.

Ensuite déposer les silencieux d’échappement, pour cela desserrer les colliers sous la moto, à la jonction des collecteurs, puis la vis centrale sous le silencieux intermédiaire et enfin les vis de fixation au niveau des silencieux. Si possible se faire aider par une personne afin de les sortir car ils sont assez lourds et il serait bête de les abîmer.

Déposer ensuite les collecteurs d’échappement avant, puis arrière. L’emploi de dégrippant risque d’être très utile.

 

Déposer ensuite les carburateurs et les pipes d’admission, ou, dans mon cas le v-boost, cela n’est pas une obligation mais cela permet d’y voir un peu plus clair et d’avoir un peu plus de place pour travailler. Pour déposer les carburateurs il est obligatoire de déposer l’écope gauche de façon à pouvoir débrancher les câbles d’accélérateurs.

En profiter pour vidanger le bloc de son huile et du liquide de refroidissement.


{mospagebreak}

Déposer ensuite la roue arrière, pour cela il est plus facile de déposer d’abord le garde boue arrière qui gène la sortie de la roue.

Pour déposer la roue, desserrer l’écrou de l’axe de roue côté gauche, puis desserrer la vis qui maintien l’axe de roue côté droit.

Déposer l’étrier de frein arrière, et le maintenir avec un morceau de fil de fer pour ne pas qu’il tire sur la durite de frein.

Sortir alors l’axe de roue en tapant dessus avec une cale en bois, surtout ne pas taper directement sur le filetage avec un marteau au risque de le déformer.

Sortir alors la roue par l’arrière de la moto.


Il va falloir déposer maintenant le bras oscillant.

Pour cela déposer les deux caches chromés au niveau de son axe de pivotement, déposer les amortisseurs arrière et le couple conique qui tient par 4 écrous borgnes. Sa vidange n’est pas une obligation mais est conseillée, en le retirant on sort aussi la transmission.

Desserrer ensuite les 2 vis au niveau des roulements et sortir le bras oscillant en le tirant vers l’arrière.



Il va falloir maintenant démonter les cales pieds, déposer les vis de fixation du radiateur d’eau afin de faire de la place sur l’avant de la moto, débrancher les durites de refroidissement au niveau des culasses et du thermostat, débrancher le fils électrique du démarreur, les fils de l’alternateur et des capteurs d’allumage (prises sous le carter alu côté gauche).

Déposer le maître cylindre de frein arrière et le contacteur de feu stop.

A ce niveau de démontage il s’est déjà écoulé environ 3 h 00, sans courir mais sans non plus traînasser.

On va pouvoir passer au démontage du bloc proprement dit.

Pour cela il faut être au moins deux et se munir de 2 petits crics hydrauliques pour pouvoir faire rouler le moteur hors du cadre.

Placer les 2 crics comme sur la photo, cela permet de lever l’avant ou l’arrière du moteur indépendamment.



Desserrer ensuite toutes les vis et fixation du moteur mais sans retirer les vis, déposer l’élément du cadre droit et le morceau de cadre à l’avant. Ensuite reprendre le poids du moteur avec les crics et enlever les vis de fixation. Soulever l’arrière du moteur afin de faire passer les silentblocs au dessus des pattes de fixation.

Quand cela est fait, sortir le moteur en faisant rouler les crics et en faisant légèrement pivoter le moteur. Attention c’est très lourd (environ 110 kg) et il faut être au moins deux personnes pour éviter de faire un exploit !

Poser ensuite le moteur sur un chariot afin de pouvoir le déplacer plus facilement.

Et voilà, il est sorti du cadre, ce n’était finalement pas si difficile et il aura fallut en tout un peu moins de 4 h 00 pour arriver à ce résultat.

La mécanique est tout propre et prête à être remontée dans le cadre.

{mospagebreak}


Maintenant il reste le plus pénible à faire, c'est-à-dire le décapage du moteur. Pour cela j’ai commencé par le dégraisser en intégralité avec du diluant synthétique, mais attention celui-ci attaque les joints en caoutchouc et les joints de caches culbuteurs n’ont pas trop appréciés !

Le moteur est ensuite passé au décapant chimique, par petites zones. On laisse agir quelques minutes puis on rince au diluant et on frotte à l’aide de petites brosses laiton. Après 5 h 00 de ce traitement voilà comment est le moteur.


 


La mécanique est tout propre et prête à être remontée dans le cadre.


Le remontage

Avant de passer au remontage, j’ai repeint de nombreux éléments, démarreur, radiateur cadre, etc… J’ai entièrement nettoyé la moto et remplacé la plupart des vis par des vis CHC en inox, de façon à faciliter les interventions ultérieures.

En premier, il faut réinstaller le moteur sur ses crics hydrauliques. Si pour sortir le moteur du cadre, 2 personnes suffisaient, pour le remettre on n’est pas trop de 3.

Une personne préposée aux crics et les 2 autres qui installent le moteur. Si le démontage n’a pas posé de problèmes particuliers il n’en est pas de même pour le remontage.

Il est conseillé de faire de la place sur l’avant du moteur, en démontant le thermostat et le démarreur. De même, ne pas hésiter à démonter les cartes gauches de façon à ne pas les abîmer. Positionner le moteur le long du cadre et le soulever de façon à ce que les supports moteurs passent au dessus des pattes de fixation du cadre. Faire pivoter légèrement la mécanique, de telle sorte que le cardan soit à l’intérieur du cadre, ensuite seulement rentrer l’avant du moteur. Pour information nous avons mis 1 h 00 à 3 personnes pour monter le moteur.


Article écrit par Chris74 et mis en forme web par Tamax. 28/10/04


Dans les forums...

Les blogs des membres

Tamax Tweets