Pourquoi régler la synchro des carburateurs ?

Sur un moteur multicylindres de moto chaque cylindre est alimenté, généralement, par un carburateur distinct.
Si les carburateurs ne s’ouvrent pas exactement en même temps,chaque cylindre du moteur ne travaille pas de la même façon que son voisin,ce qui entraîne un ralenti souvent instable,des reprises chaotiques,voir une usure prématurée du cylindre ‘travaillant’ plus que ses petits voisins.

Cas particulier de la V Max :

 Sur la grande majorité des motos, la position des vis de réglages de la synchro est verticale, ce qui oblige de déposer le réservoir d’essence pour les atteindre, sur nos maxou celles-ci sont accessibles très facilement, en déposant juste les caches en plastique ‘chromé ‘.

 

Cas des V Max avec intercoms débouchés :

On aura compris que pour régler la synchro, les carburateurs doivent êtres isolés entre eux. On ne pourra donc pas effectuer de synchronisation sur des carburateurs étant équipés d’intercoms débouchés, à moins de remonter les intercoms d’origines.

 

Quand effectuer une synchronisation des carburateurs ?
A chaque fois que l’on touche au fonctionnement même du moteur, c’est-à-dire en cas de remplacement de l’échappement, des bougies, des filtres (air ou essence), en cas de démontage des cabus, de leur nettoyage etc.……

 

 Que faut-il pour régler la carburation ?

 L’outil indispensable est un dépressiomètre, il peut être à mercure, à cadrans, à colonne inox. Celui que j’utilise est à mercure et est de fabrication personnelle. Sa réalisation demande 2 h 00 de travail, et son coût est d’environ 50 €, la difficulté étant de trouver environ 500g de mercure. On aura besoin aussi d’un tournevis plat et d’un tournevis cruciforme.

 


 

 

 

 

Le réglage en images
En premier lieu, la moto doit être à sa température de fonctionnement, et le réglage doit s’effectuer à l’extérieur ou bien dans un local aéré à cause des gaz d’échappements.

 

Démonter les caches en plastiques qui se trouvent de part et d’autres des cylindres et qui cachent les vis de réglages et les prises de dépression.

 


 

 

En lever ensuite les 3 bouchons se trouvant sur les prises de dépression des carburateurs, il est à noter que le carburateur numéro 1 (avant gauche) est celui de référence et qu’il ne comporte pas de vis de réglage. On réglera les 3 autres sur lui, et il possède un tuyau allant au correcteur d’allumage au lieu d’un bouchon sur sa prise de dépression.

 

 

Carburateur n° 1 avec son tuyau débranché

 

Sur les 4 prises de dépression, on raccorde les 4 tuyaux du dépressiomètre.

 


 

 

 

On démarre alors la moto et on contrôle la hauteur du mercure sur le cylindre n° 1. Celle-ci doit être d’au moins 170 mm (revue technique) au ralenti.

 


 

 

Hauteur du mercure sur le cylindre n° 1 d’environ 190 mm sur ma moto au ralenti et à température de fonctionnement

 

Augmenter alors le ralenti grâce à la vis de réglage et l’amener à environ 1800/2000 tr/mn vérifier alors la hauteur des colonnes de mercure, on ne doit pas avoir une différence supérieur à 30 mm.

 


 

 

Ralenti à 1800 tr/mn on voit que les colonnes ne sont pas au même niveau, donc réglage…

 

Pour régler la synchro on agit sur les vis situées sur les carburateurs et qui vont agir sur l’ouverture des boisseaux.

 


 

 

Vis de réglage de la synchro Molette de réglage du ralenti

 

Le but du jeu étant d’amener les 4 colonnes de mercure à un niveau proche, entre chaque réglage donner un petit coup de gaz de façon à dégorger le moteur et rattraper les jeux des carbu.

 


Les 4 colonnes sont presque identiques

Voila on peut maintenant redescendre le ralenti et arrêter le moteur. Débrancher le dépressiomètre,remettre les bouchons,et le tuyau sur le carbu n°1 ,remettre les caches en plastique et aller faire un petit tour pour apprécier les bienfaits de notre réglage.

 

Article écrit par Chris74 et mis en forme web par Tamax. 28/10/2004

 

Dans les forums...

Les blogs des membres

Tamax Tweets